La digitalisation du métier de conseiller bancaire

Avec l’arrivée des banques en ligne, les banques ont été contraintes de repenser leur organisation dans le sens d’une digitalisation de celle-ci. Ainsi, elles ont œuvré afin d’adapter leur modèle face à l’utilisation des nouveaux moyens de communication comme par exemple les réseaux sociaux, le Smartphone ou encore la tablette tactile. Cette évolution a permis de rendre la clientèle plus autonome mais également d’impulser une révolution au niveau du métier de conseiller bancaire. Alors que cette profession compte 370 000 personnes en France, il est difficile d’estimer la manière dont les acteurs ont pris le pas concernant cette nécessité de se digitaliser. La principale difficulté pour le conseiller réside dans le fait qu’avec les outils de communication modernes et cette évolution vers la digitalisation les contacts avec les clients se sont multipliés avec toujours le même temps de communication. Aussi, pour le client cela est une bonne chose dans la mesure où il dispose d’un conseiller qui est davantage à son écoute et à ses besoins.

Le besoin d’être plus accompagné

En revanche pour le conseiller lui-même, cela implique nettement plus d’organisation pour pouvoir jongler entre les différentes demandes. De plus, les conseillers bancaires constatent la difficulté pour les personnes qui souscrivent des produits en ligne de comprendre sur la seule base des informations dont ils disposent sur internet tous les tenants et les aboutissants du contrat qu’ils souscrivent. De ce fait, le rôle de conseil est plus que jamais d’actualité étant donné que la démarche pour souscrire un credit en ligne ou tout simplement pour ouvrir un compte n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui. À cet égard, l’usage du comparatif banque en ligne est aujourd’hui largement répandu dans les pratiques des consommateurs, ce qui leur permet de pouvoir choisir dans de meilleures conditions et ainsi faire jouer la concurrence.